Enseigner les compétences langagières indispensables à l'activité mathématique

Résumé : Le collège dans lequel j'enseigne depuis onze ans, accueille une forte proportion d'élèves issus de l'immigration. Ces élèves, originaires de divers pays (pays du Maghreb, Chine, Europe de l'est …), sont souvent non francophones à leur arrivée et profitent généralement pendant une année de cours de Français Langue Étrangère tout en suivant une scolarisation ordinaire avec leurs camarades nés en France. En recevant ces élèves dans mes cours de mathématiques, j'ai très vite été surprise par les difficultés rencontrées par une majorité d'entre eux. Je pensais en effet que cette discipline ne nécessitait qu'une activité langagière restreinte et que par conséquent ces élèves auraient tôt fait d'entrer dans les activités proposées et de profiter de mes cours au même titre que les élèves nés en France, d'autant plus que les programmes en vigueur dans beaucoup de pays entretiennent de fortes ressemblances avec ceux de l'école primaire française (maîtrise des 4 opérations...). Pourtant, malgré mes efforts pour simplifier mes consignes, je ne parvenais pas à résoudre ce problème : de nombreux élèves migrants, même parmi ceux qui s'exprimaient aisément en français et qui résidaient en France depuis plusieurs années, continuaient à obtenir à mes évaluations des résultats particulièrement faibles. Désireuse d'approfondir cette question, je me suis donc tournée vers la didactique. Une première étude exploratoire m'a permis de constater que certains élèves avaient des difficultés pour réinvestir une fois arrivés en France les savoirs acquis dans leur pays d'origine (Millon-Fauré; 2010) : le changement de langue, de formalisme, de pratiques d'enseignement... entravait le transfert de leurs connaissances et les poussait à ne recourir qu'à des techniques utilisées par leur professeur de mathématiques en France, ce qui restreignait considérablement leurs capacités d'action. Pourtant, je pensais que d'autres phénomènes devaient s'ajouter à ces difficultés et j'ai donc décidé de commencer une thèse portant sur les répercussions des difficultés langagières dans l'activité mathématique pour les élèves migrants (Millon-Fauré, 2011). J'ai tout d'abord voulu mieux cerner les lacunes spécifiques à ce public et j'ai donc cherché à comparer des devoirs réalisés par des élèves nés en France et des élèves issus de l'immigration. Les observations découlant de cette première étape m'ont conduite à concevoir un module destiné à faciliter l'entrée des élèves migrants dans l'activité mathématique proposée dans les classes françaises.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [16 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/hal-01774084
Contributeur : Karine Millon Faure <>
Soumis le : mercredi 26 juin 2019 - 11:33:09
Dernière modification le : jeudi 27 juin 2019 - 01:50:44

Fichier

Ens maths ENAF 3.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01774084, version 1

Collections

Citation

Karine Millon Faure. Enseigner les compétences langagières indispensables à l'activité mathématique. Repères IREM, 2013, 90, pp.49-64. ⟨hal-01774084⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

102

Téléchargements de fichiers

7