L'espace protégé, un nouvel Eden ?

Résumé : L’espace protégé est, pour le juriste contemporain, une zone déterminée au sein de laquelle l’homme cherche à préserver le patrimoine naturel. Lorsque ces espaces concernent plus ou moins directement l’animal, ils établissent des frontières au sein desquelles les rapports entre l’homme et l’animal sortent de l’ordinaire. Les réserves africaines placent par exemple les animaux qu’elles abritent hors de portée des chasseurs. Elles usent, à ce titre, de la comparaison avec le jardin d’Eden pour mettre en évidence une harmonie retrouvée entre l’homme et l’animal. Si cette comparaison apparaît sur des sites marchands dont on comprend que l’objectif est d’attirer les touristes à l’appui d’éléments de langage judicieusement choisis, on constate néanmoins qu’elle trouve son fondement dans l’histoire des mentalités et des représentations. Ainsi, les Européens ont-ils vu dans les territoires d’Afrique un Eden à préserver et c’est incontestablement ce mythe qui a sous-tendu toutes leurs initiatives pour la préservation de l’environnement africain. La référence à l’Eden n’est toutefois pas l’apanage de la réserve africaine. Dans un ouvrage célébrant les 150 ans du parc zoologique d’Anvers, Roland Baetens compare ainsi le parc zoologique à l’arche de Noé ou au « souvenir implicite d’un paradis perdu ». Au fondement du rapprochement opéré entre la Genèse et le parc zoologique se trouve l’idée selon laquelle ce dernier serait une « illustration de la profonde solidarité de l’homme avec l’animal et de sa responsabilité envers la nature ». Effectivement, le parc zoologique travaille son image d’espace protégé pour les espèces qu’il participe à conserver en les enfermant et les exposant. Plus essentiellement, on remarquera que, pour le parc zoologique ou la réserve, on retrouve les mêmes idées préconçues (protection de l’animal, préservation ou plutôt conservation de la Nature) et surtout cette même référence édénique. Il semble en effet que celle-ci s’impose à la pensée occidentale dès que l’on évoque un espace où l’homme et l’animal se retrouvent – c’est en tout cas l’idée que l’on s’en fait – en paix. C’est cette comparaison, à vocation valorisante, entre l’espace protégé et l’Eden que je tenterai ici d’interroger.
Type de document :
Article dans une revue
Revue semestrielle de droit animalier, Observatoire des mutations institutionnelles et juridiques, Université de Limoges, 2016, 2016 (1), pp.301-320. 〈http://www.unilim.fr/omij/publications-2/revue-semestrielle-de-droit-animalier/〉. 〈10.3917/rfs.483.0587)〉
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-nantes.fr/hal-01618572
Contributeur : Ninon Maillard <>
Soumis le : mercredi 18 octobre 2017 - 10:37:58
Dernière modification le : jeudi 5 avril 2018 - 10:36:56
Document(s) archivé(s) le : vendredi 19 janvier 2018 - 12:40:09

Fichiers

MAILLARD -- espace protégé E...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Collections

Citation

Ninon Maillard. L'espace protégé, un nouvel Eden ?. Revue semestrielle de droit animalier, Observatoire des mutations institutionnelles et juridiques, Université de Limoges, 2016, 2016 (1), pp.301-320. 〈http://www.unilim.fr/omij/publications-2/revue-semestrielle-de-droit-animalier/〉. 〈10.3917/rfs.483.0587)〉. 〈hal-01618572〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

52

Téléchargements de fichiers

44