M. Ninon and «. De, usage modéré des viandes par l'homme spirituel : du philosophe au bon chrétien (II e - VII e siècle), Revue semestrielle de droit animalier ? RSDA (revue électronique sous la direction de Jean-Pierre MARGUENAUD), p.307, 2011.

. Benoît-de-nursie and . Xxxix, Quant à la viande des quadrupèdes, tous s'abstiendront d'en manger, sauf les malades très affaiblis » ; Règle de saint César pour les vierges, XVII (recapitulatio), Codex, pars tertia, p.26

V. Règle-de-saint-fructueux and . Codex, pars secunda, p. 139-140) : « Servato tamen moderamine pietatis, erga aegrotorum necessitudines, vel longè proficiscentium qualitates : ut et volatilium esibus infirmi sustententur

X. Règle-des-solitaires and . Codex, ) : « Carnium esus, si voluerit, pro reparatione, tantum usque dum meliorati fuerint, comedant. » 53 Monastère inconnu sans doute du sud de la Gaule, cf, pp.334-59

R. Tarnatensis and X. Codex, pars secunda, p. 113) : « Nec feliciores iudicent, quibus in infirmitate praestatur, quod sanis pro observantiae rigore subtrahitur, p.55

R. De and I. , De mensis, (Codex, pars secunda, p. 125) : « Nec id desiderent, quod edendi voluptas appetit, sed quod naturae necessitas quaerit, p.56

R. M. Basile-de-césarée, Homélie sur le jeûne, p.185

. Ibid, 18 : « Qu'il faut goûter de tous les mets qu'on nous présente. » 59 Ibid