Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Curiosité et vanité chez le sujet anthropologue de la première modernité (Robert Burton, Tomazo Garzoni)

Résumé : Dans cet article, nous essayons de montrer que Robert Burton et Tomaso Garzoni ont écrit des textes encyclopédiques dans lesquels la vanité de la libido sciendi est mise en scène de diverses manières. Les structures cumulatives de l’Anatomy of Melancholy et d’Il Teatro de’ vari e diversi cervelli mondani tendent à décomposer le texte savant, qui devient confus et plein de contradictions. L’ironie et les anecdotes plaisantes déconstruisent le projet didactique des traités, tandis que l’analogie entre l’auteur et les hommes qu’il étudie révèle les limites de l’autorité du savant. La métaphore théâtrale, qui assimile l’auteur à un acteur ou le texte à un spectacle, suggère la vanité du savoir déployé par le traité. Toutefois, les textes ne démontrent pas l’illégitimité de la curiosité : ils suggèrent plutôt les limites de l’entreprise, dès lors que son objet est la nature humaine, dans sa variété et sa finitude.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

http://hal.univ-nantes.fr/hal-03194317
Contributor : Chrystele Delaisse Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, April 9, 2021 - 2:27:06 PM
Last modification on : Monday, June 21, 2021 - 2:43:50 PM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Anne Teulade. Curiosité et vanité chez le sujet anthropologue de la première modernité (Robert Burton, Tomazo Garzoni). Études Épistémè. Revue de littérature et de civilisation (XVIe – XVIIIe siècles), 2015, ⟨10.4000/episteme.467⟩. ⟨hal-03194317⟩

Share

Metrics

Record views

55