Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

L’intensification de l’adjectif en latin : le cas des préfixes per- et prae-

Résumé : Les préfixes per- et prae- servent à former le très haut degré d’intensité de l’adjectif, généralement analysé comme équivalant au superlatif absolu. L’objet de cet article est d’expliquer comment se construit, pour chacun de ces préfixes, ce haut degré, en prenant appui sur la structuration du « domaine notionnel » (Culioli, 1999). Il apparaît alors que per- fonctionne par rapport au « type », ce qui fait que son rôle intensif peut être expliqué par la scalarité. Prae-, au contraire, relève de l’« attracteur », construisant une occurrence qui n’est repérée que par rapport à ellemême ; elle est perçue comme singulière dans le lien insécable que la qualité entretient avec l’entité qualifiée ; c’est un mode de fonctionnement dont la scalarité ne semble pas permettre de rendre compte et qui paraît plutôt relever cognitivement de la saillance.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

http://hal.univ-nantes.fr/hal-03194325
Contributor : Chrystele Delaisse <>
Submitted on : Friday, April 9, 2021 - 2:27:21 PM
Last modification on : Thursday, June 3, 2021 - 2:44:03 PM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Sophie van Laer. L’intensification de l’adjectif en latin : le cas des préfixes per- et prae-. Pallas. Revue d'études antiques, Presses universitaires du Mirail, 2017, pp.129--138. ⟨10.4000/pallas.4089⟩. ⟨hal-03194325⟩

Share

Metrics

Record views

57