Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Les indiens face à la construction de l’État-nation en Argentine

Résumé : Pendant longtemps, les historiens de la tradition hégémonique ont défendu la thèse selon laquelle, en Argentine, il y aurait un nationalisme primitif. Pour eux, la nation doit être pensée et entendue dans le sens de nationalité, c’est-à-dire, dans le sens d’une construction historique, aux fondements généalogiques. Aujourd’hui, au contraire, une nouvelle historiographie – qui puisse ses racines dans le champ fertile de la Micro-histoire – considère que la nation est plutôt le résultat et non la cause, la conséquence et non l’agent. Ce changement de perspective n’implique pas seulement une question méthodologique. Il suppose aussi une modulation politique qui modifie les rapports entre les forces hégémoniques et les secteurs subordonnés, dont les peuples autochtones. Dans cet article, nous opposerons ces traditions pour mieux comprendre la place des Indigènes dans la construction de l’État-nation en Argentine.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

http://hal.univ-nantes.fr/hal-03286871
Contributor : Bibliothèque Universitaire Université de Nantes Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, July 15, 2021 - 11:19:25 AM
Last modification on : Tuesday, October 19, 2021 - 6:22:59 PM

Links full text

Identifiers

Citation

Diego Jarak. Les indiens face à la construction de l’État-nation en Argentine. Cahiers d'Etudes Romanes, Centre aixois d'études romanes, 2015, pp.95-108. ⟨10.4000/etudesromanes.4802⟩. ⟨hal-03286871⟩

Share

Metrics

Record views

35